Sprache/Langue: D | F

Activités

Afin de mettre en réseau les acteurs économiques de la Région Trinationale, la RegioTriRhena organise des visites d'entreprises industrielles innovantes en Sud-Alsace, Sud-Bade et Suisse du Nord-Ouest. Elle tient également chaque année une conférence thématique sur un sujet d'actualité et qui réunit des experts de France, d'Allemagne et de Suisse. Vous trouverez un aperçu des manifestations des dernières années ici.

Visite trinationale de la société EMI à Hésingue

EMI

L'ADIRA a organisé le 4 juillet 2017 pour le compte de l'association trinationale RegioTriRhena, qui a pour vocation de développer les échanges économiques & business dans l'espace transfrontalier au Sud du Rhin Supérieur, la visite bilingue de la société EMI à Hésingue.

 

Accueillis par le Président Jean-Pierre WISSLER et ses proches collaborateurs, la quarantaine de participants ont pu découvrir le métier et le fort développement d'EMI, société familiale de 130 personnes spécialisée dans l'injection thermoplastique et qui construit aujourd'hui une nouvelle usine de 17.000 m² à Saint-Louis. L'objectif de ce développement pour cette entreprise familiale est de faire face à une demande de plus en plus forte de la part de ses clients dans les secteurs du photovoltaïque, de l'automobile, du bâtiment, de la chimie et du médical.

 

L'ADIRA et ses partenaires Badois et Suisses de la RegioTriRhena tenaient au travers de cette rencontre qui s'est achevée dans la convivialité autour d'un apéritif networking, à mettre le focus sur ce projet de développement exemplaire en Sud Alsace et féliciter les Dirigeants et personnels d'EMI pour leur capacité d'innovation et leur formidable dynamisme !

Visite trinationale de Zalando à Lahr

Zalando

Le 11 octobre au soir la RegioGeselleschaft Schwarzwald-Oberrhein et l'association trinationale Regio TriRhena ont invité à une visite d'entreprise du nouveau centre logistique sur son implantation de Lahr. Les invités du monde d ela politique et de l'économie ont répndu en nombre à l'invitation. Venus des deux côtés du Rhin, ils ont pu s'informer sur la plateforme de vente en ligne la plus importante d'Europe dans le secteur de la mode et en appprndre davantage au sujet du centre logistique à LAhr, lequel fait partie d'un réseau international de centres logistiques.

 

Dr. Bernd Dallmann, Président de la RegioGesellschaft Schwarzwald-Oberrhein et Vice-Président de la regioTriRhena a salué les visiteurs et constaté "Zalando n'est pas seulement exitant pour les amateurs de shopping, mais il est également formidable pour les développeurs économiques et les employeurs et cela des deux côtés du Rhin. " Zalando a investi 130 Millions dans ce nouveau site afin de répondre encore plus rapidement à la demande croissante de commandes. Plus de 700 personnes y sont employées - dont 30 % de Français - et 300 personnes y seront encore recrutées au cours de l'année. Plusieures dizaines de milliers de paquets sont préparés pour l'expédition chaque semaine.

 

Daniel Halter Procurist de la IGZ Raum LAhr GmbH a présenté le démarrage de Airport & Business PArk Raum Lahr," Les conditions et les offres de surfaces de notre site - la situation directement à côté de l'A5 et de l'aéroport, le tracès le long de la vallée du Rhin et la proximité avec le port du Rhin de Kehl sont parfaits pour les entreprises de cette taille." Daniel Halter a, de toute évidence, été impliqué dans l'installation de Zalando à Lahr. Simon Straub, directeur du site de Lahr a présenté aux invités l'historique de Zalandi et a isnité en disant que " Avec le site de Lahr, nous voulons nous rapprocher de nos clients et nous assurer que nos clients du sud de l'Allemagne, de Suisse et de France soeitn encore plus rapidement servis"

 

Le centre logistique de Lahr fait partie d'u réeau international de centres logistiques et constitue le premier site de Zalando en Allemagne. Du fait de sa proximité immédiate avec la France et la Suisse il représente également le prmeier site logistique bilingue de la société avec uen grnade diversité d'origine de ses salariés qui sont de 40 nationalités différentes. Lors de la visite d'entreprise qui a suivi, sous la direction de Simon Straub, les vissiteus se sont montrés impressionnés par la diemension du hall d'expédtion et par le process informatique lesquels permettent une expédition rapide des commandes.

Conférence 2017 : défis et perspectives du marché du travail transfrontalier

Jahreskonferenz

Le 24 octobre 2017, l'association trinationale RegioTriRhena a organisé son assemblée générale et une conférence sur les défis et perspectives du marché transfrontalier de l'emploi dans la Regio TriRhena.

 

Lors de l'assemblée générale a eu lieu une passation de pouvoir pour la présidence de la Regio TriRhena : Daniel Adrian, Conseiller départemental du Haut-Rhin et Vice Président de Saint-Louis Agglomération Alsace Trois Frontières a pris la succession du Dr Kathrin Amacker, Présidente de la Regio Basiliensis.
Le Dr Bernd Dallmann, Président de la RegioGesellschaft Schwarzwald-Oberrhein et Geschäftsführer de la Freiburg Wirtschaft Touristik und Messe complète le trio formant le Comité Directeur de l'association qui compte une trentaine de membres.

 

La conférence a réuni des intervenants français, allemands et suisses pour évoquer l'évolution du marché du travail transfrontalier. Tous ont déploré le faible niveau d'allemand des salariés français qui constitue un frein important à leur accès aux emplois en Allemagne et en Suisse.
Le niveau des postes a évolué, les compétences recherchées sont plus élevées qu'auparavant et le niveau linguistique est un pré-requis important. Il a été proposé que les entreprises suisses et allemandes qui recherchent des talents s'impliquent davantage et contribuent à améliorer le niveau d'allemand de leurs salariés frontaliers.

 

Alain Girny, Président de Saint-Louis Agglomération Alsace 3 Frontières a insisté sur l'importance d'orienter les jeunes vers des métiers de l'industrie. Il a également été question de changer le regard des enfants, des parents et des professeurs sur l'industrie. En Suisse, les contacts sont plus faciles.

 

Lörrach a quasiment atteint le plein emploi avec 3 % de taux de chômage. A peine plus d'un millier de frontaliers français vont travailler à Lörrach alors qu'ils sont 33 000 à aller en Suisse et qu'il y a plus de 37 000 salariés du Sud Bade qui vont travailler en Suisse. A cause d'une démographie vieillissante, il devient nécessaire d'attirer de nouvelles personnes dans la région. Le risque consiste à assister à des délocalisations d'entreprises vers des régions où la main d'œuvre est plus facilement disponible ou à voir des entreprises obligées de refuser des contrats par manque de ressources humaines suffisantes.

 

Aline Schirm-Marzolf, CEO de Taracell AG (entreprise d'emballage présente dans le Haut-Rhin et en Suisse), a apporté son témoignage et regretté le manque d'harmonisation des diplômes et les difficultés de reconnaissance des compétences d'un pays à l'autre en zone frontalière. Elle estime également que l'enseignement de l'allemand devrait être plus poussé en Alsace que dans les autres régions françaises du fait de la proximité immédiate avec les pays germanophones.

 

Certaines entreprises de Saint Louis craignent une concurrence entre employeurs du fait de niveaux de salaire plus élevés en Suisse. Pour Mme Schirm-Marzolf, c'est la culture d'entreprise, les bonnes conditions de travail et la qualité du management qui font toute la différence pour un candidat futur salarié. Andreas Finke, Leiter der Agentur für Arbeit Lörrach, a estimé que le recrutement doit être perçu par les entreprises « comme un facteur d'investissement » qui doivent, en échange des compétences et talents des salariés, offrir des possibilités de carrière et faire des efforts de fidélisation.

Visite trinationale de la société SKAN à Allschwil

Skan

Le 4 décembre 2017 la RegioTriRhena a invité, dans le cadre de son thème de l'année « Marché du travail transfrontalier», à une visite d'entreprise de SKAN à Allschwil en Suisse.

 

Dr. Kathrin Amacker, présidente de la Regio Basiliensis, a pu saluer environ 30 participantes d'Allemagne, de France et de Suisse pour une visite de la société SKAN. Thomas Huber, CEO de SKAN, a ensuite présenté la société et a, lors de l'apéritif, répondu aux questions du public qui s'est montré fort intéressé. Les participantes ont ensuite eu la possibilité de visiter le centre de production de Allschwill. Deux employés de SKAN les ont guidé à travers les halls de production et leur ont expliqué en détail le procédé de fabrication des installations de nettoyage des salles. La visite s'est terminée par en allocution de Daniel Adrian, le nouveau président de la RegioTriRhena, élu en octobre 2017 : Il a souligné a nécessité d'une collaboration des trois pays du Rhin Supérieur : selon lui «Rien ne peut se faire sans les autres».

 

SKAN, créé en 1968, compte parmi les sociétés pionnières dans le secteur de l'équipement de nettoyage des locaux et la fabrication d'isolation pour l'industrie pharmaceutique. La société s'est hissée au rang des leaders sur son marché et de partenaire important pour l'industrie et les laboratoires de recherches grâce à ses produits innovants, ses solutions adaptées aux clients, ainsi que par ses prestations de services performantes et l'organisation de ses services. 500 employés en Allemagne, au Japon, aux USA et en Suisse font partie de la multinationale au niveau mondial. Le siège social se trouve en Suisse à Allschwil, où plus de la moitié des salariés sont des travailleurs transfrontaliers venus d'Allemagne et de France.

 

La RegioTriRhena, agissant en tant que réseau transfrontalier pour le renforcement de l'économie dans la région sud du Rhin Supérieur, se consacre en 2017 au thème central du marché du travail transfrontalier trinational. En juillet, a déjà eu lieu une visite de l'entreprise EMI à Hésingue en France et en octobre chez Zalando à Lahr. La visite chez SKAN en Suisse a clôt le cycle de ces visites trinationales de l'année.

Visite trinationale de la société Constellium à Neuf Brisach

Constellium

Le 7 juillet  a eu lieu une visite de l’entreprise de transformation de l’aluminium Constellium à Neuf Brisach.  Les 30 participants et participantes ont pu découvrir les nouvelles installations de transformation de l’aluminium. Sur son site alsacien, Constellium emploie au total 1.400 salariés. La société représente, de ce fait, l’un des plus gros employeurs de la région. Les constructeurs automobiles utilisent toujours davantage d’aluminium dans leurs pièces d’assemblage pour le secteur de l’automobile. L’aluminium est en effet un matériau relativement léger, ce qui fait économiser du poids et permet aux constructeurs automobiles de remplir les critères toujours plus exigeants de conformité aux normes de respect de l’environnement. A partir du site de Neuf Brisach,  des expéditions sont faites à des constructeurs automobiles du monde entier.  Le directeur du site, Ludovic Piquier, a insisté sur la nécessité de réagir à l’avenir avec encore plus de réactivité aux souhaits de ses clients.

Visite trinationale de la société Umicore à Bad Säckingen

Umicore

Umicore est une multinationale travaillant au niveau mondial dans le secteur de la technologie des matériaux et le recyclage. La société se concentre sur des secteurs d'application où il peut se distinguer de ses concurrents par son savoir faire dans le domaine des sciences des matériaux, de la chimie et de la métallurgie. Son activité se concentre sur trois segments d'affaires : la catalyse, les technologies de l'énergie et des surfaces et le recyclage. Chacun des segments d'affaires est sous classé en des domaines d'activités orientés vers le marché Ces différents domaines offrent des solutions et des matériaux au niveau le plus récent du développement technique actuel et sont indispensables à la vie quotidienne. Umicore réalise la plus grosse part de son chiffre d'affaires avec les technologies propres, tels que les catalyseurs pour pot d'échappement automobile, des matériaux pour recharger des batteries et des piles à combustible et le recyclage et elle concentre les travaux de son département recherche et développement avant tout sur les secteurs précités. Le but essentiel de Umicore, dans l'optique d'un développent durable, se base sur l'ambition de développer des matériaux de telle sorte qu'ils puissent être produits et recyclés conformément au principe « Materials for a better life » (Des matériaux pour une meilleure vie).

 
Les 20 participants et participantes à la visite de l'entreprise ont pu découvrir les installations de production pour une série spéciale de catalyseurs sur le site de Bad Säckingen. Ces modèles de catalyseurs permettent aux clients de l'industrie automobile de Umicore de satisfaire aux critères les plus récents en matière d'émissions de polluants à la fois pour les moteurs à essence et diesel.

Visite trinationale de Infrapark à Basel

Infrapark

TriRhena a invité le 9 novembre 2016 à découvrir Infrapark à Basel. Après une visite à travers les installations de production de Clariant et de Bayer, les visiteurs ont eu un aperçu passionnant du laboratoire de formation des personnes en formation Le Infrapark de Baselland a été conçu comme un site pour les entrepreneurs industriels. – pour l'essentiel dans le secteur de la chimie - et la branche des sciences de la vie. travaillant dans le domaine de la recherche, du développement et de la production. Le Infrapark de Baselland est situé à Muttenz dans la région trinationale de Bâle et offre au secteur industriel une palette très diverse de services et une zone aménagée de 37 ha. Avec sa large offre de prestations et ses nombreux terrains disponibles, Infrapark Baselland constitue un endroit unique dans le triangle Franco-Gemano-Suisse autour de Bâle. La visite a débuté pour les 30 participants par une découverte de Clariant et de la nouvelle installation de production de Bayer inaugurée en 2014. La présentation du laboratoire de formation des apprentis a été particulièrement fascinante. Les invités ont pu y voir combien les personnes en formation ont droit à un enseignement au plus près de la pratique. Lors de sa présentation à l'issue de la visite d'entreprise, Renaud Spitz, dirigeant de Clariant Susse, a présenté la société Clariant et le Infrapark, une filiale de Clariant. Pour conclure, Andrea Weigel, Corporate Sustainability Manager de Claraint , a présenté la stratégie de développement durable de l'entreprise. Dr. Kathrin Amacker, Présidente de la Regio TriRhena et de la Regio Basiliensis, insisté dans son allocution, sur l'importance accordée par la RegioTriRhena à promouvoir la visibilité de la Regio Trrinationale pour le secteur économique et d'offrir aux PME de la région une plate forme pour des échanges d'expériences. Elle a, par ailleurs, insisté sur le rôle précurseur de l'Infrapark dans le domaine du développement économique et a cité le thème de l'industrie 4.0 et celui de l'émigration comme étant des défis particulièrement importants à relever à l'avenir dans la région transfrontalière des 3 pays.

Conférence 2016 : Le développement futur de l'industrie au sud du Rhin Supérieur

Jahreskonferenz 2016

Le développement futur de l'industrie au sud du Rhin Supérieur et ses défis tels que par exemple la digitalisation ont été le thème de la conférence de la Regio TriRhena du 24 novembre 2016 à Lörrach. A cette occasion il a été plus particulièrement question de la valeur ajoutée au niveau transfrontalier des activités industrielles. Dr. Kathrin Amacker, Présidente de la RegioTriRhena, a salué les participants Elle a relevé que, cette anné,e la Regio TriRhena s'est occupé du thème de l'industrialisation y compris celui de l'intégration des migrants. Selon Kathrin Amacker, le but de la conférence est de favoriser la compréhension de l'espace économique de la Regio trinationale et d'offrir aux PME et aux acteurs économiques de cet espace géographique une plateforme d'échanges d'expériences. Au sujet du développement industriel transfrontalier, se pose la question de savoir pourquoi des PEM individuelles ont été, jusqu'à présent, réticentes à devenir active dans le pays frontalier alors que d'autres y ont pris pied avec succès.


En même temps, se pose la question de la digitalisation qui ouvre de nouvelles perspectives aux entreprises de la région tri nationale pour se positionner au niveau de la concurrence, pour gagner de nouveaux clients et augmenter l'efficacité et la réactivité de ses process. Herr Moehring, le dirigeant du musée des trois frontières, a ensuite mené les 40 visiteurs de la conférence annuelle à travers l'exposition « Riche Héritage – la culture de l'industrie dans la région des 3 frontières ». Il a relevé l'évolution de l'industrie dans la région des trois frontières au cours du siècle dernier et montré les relations transfrontalières qui se sont créées à cette occasion. Au cours du développement historique, c'est le secteur textile et du fil a soie qui a d'abord occupé une place de premier plan. Ensuite, c'est le secteur de la chimie des colorants qui s'est développée. En dernier lieu, c'est le secteur des différents domaines de la chimie qui a pris le premier plan, en partant de l'agro chimie jusqu'à la chimie pharmaceutique. De nos jours, la région des 3 frontières est un cluster des sciences de la vie et de la biochimie.


A la suite de la visite, Olivier Laux, General Manager Europe du Centre Raymond pour l'expertise à Saint-Louis, a fait part de son expérience dans l'actuel développement industriel dans la région des 3 frontières. Il a relevé que le fait d'être situé près d'une frontière comporte également des avantages pour l'industrie et que les 3 espaces économiques peuvent mutuellement apporter des bénéfices les uns aux autres du fait de leur proximité géographique. Il est également fait référence à la grande importance des aspects interculturels dans la vie des affaires. La compréhension mutuelle de la langue de l'autre pays apparait dans ce cadre comme très important.